Mais de la tristesse d’avoir perdu quelqu’un. même si on ne se voyait pas tant que ça, c’était un ami.

C’était un baroudeur en 2CV. Un ami toujours prêt à rire, à faire la fête.

Je garde en mémoire tous ces moments de joies partagé avec lui. La boîte à John restera toujours dans un coin de ma mémoire. Les souvenirs de sa bonne humeur aussi.Et les images de ce baroudeur en tenu de camouflage assorti à la toile de tente et à à la 2CV.

Je comprends tes erreurs et ne te juge pas, parce que toi, tu n’a jugé personne.

Cette foutue maladie emporte trop de gens, trop d’amis… Je me sens désemparée, triste de n’avoir rien fait… Mais je sais bien que je ne pouvais rien faire de toutes façons…

Bonne route John, éclate toi bien là haut.

Je pense à toi et à ta 2CV.