Tu sais une 2CV, c’est pas trop trop une voiture familiale. A quatre, c’est vite plein.

Alors pour partir à la rencontre mondiale des 2CV à Salbris dans le Loir et Cher chez les gens qui ne font pas de manières, bah l’addition 2 adultes + 2 enfants + les bagages + le nécessaire de camping était juste impossible.

Plusieurs options se présentaient à nous:

  1. On ne part pas (plutôt mourir)
  2. On fait garder un des gamins (mais lequel?)
  3. Seulement 2 sur 4 va à la mondiale (ah nan j’veux y aller moi!)
  4. On met une remorque mais fait l’acheter et l’installer en une journée top chrono (pas le temps, j’suis pas en vacances moi)
  5. La moitié de la troupe part en 2CV et l’autre en train (pas con)

Nous avons donc opté pour le numéro 5.

Les garçons en 2CV et les filles en train. La seneuceufeu m’a proposé un trip pas trop cher, 47,30€ pour deux mais avec pas mal de changement!

9H30, le jour J: la 2CV déborde et les garçons sont tout content de nous abandonné à notre déstinée de reines du train…

1Oh36: Chucky est moi montons dans le premier train direction Paris Est avec dans le sac des compotes à boire, des oursons, des coloriages, des Petits Poneys  et des livres afin d’essayer de ne pas trop en chier s’ennuyer pendant le trajet.

Ce premier voyage en train, se fait sans encombres. 2 minutes de coloriages, 1 livre lu et tous les oursons engloutis auront eu raison de Chucky! Ih30 de trajet et même pas j’ai crier et puni…

Je n’ai qu’un mot à dire: exploit!

Cha cha cha charlotte aux fraises!

12H et des bananes: C’est après que les choses se gâtent. Arrivés à la gare de l’est, nous devons prendre le métro pour se rendre à Austerlitz.

Déjà, je me suis délestée de 1€ pour la madame pas aimable au pipi room. Ensuite, j’ai commencé à courir après Chucky car elle ne voulait pas attendre notre tour pour acheter des billets. Première colère, premier criage en règle de maman…

La gentille dame du guichet a essayé vaguement de détendre l’atmosphère et de s’inviter en vacances avec nous, mais Chucky lui a lancé son célébrissime regard noir qui dit « Non et je t’emmerde d’abord avec ta blague pourrie de la place dans ma valise, j’ai PAS de valise, tu vois bien quand même! ».

Dans le métro, c’est une autre paire de manche. plus on descendait les escaliers, plus elle flippait. Je lui explique que c’est un grand tunnel, ça ne change rien, elle flippe sa race. Pourtant dans le train, dès qu’on rentrait dans un tunnel, elle criait « bravo le tunnel!’…

Une fois dans la rame bondée, elle a réussi à se faire offrir un siège. Le grand black s’est levé pour lui laisser la place, mais je ne m’attendais pas à ce qu’il soit si grand! Presque il touchait le plafond! Chucky était très impressionnée!

Elle avait tellement peur qu’elle restait scotchée à moi et dès qu’on était dehors, elle sorti un gros OUF de soulagement!

12h 30 environ: A Austerlitz, il n’y avait pas un chat. Comme on avait un peu de temps, nous nous sommes posé et avons mangé un sandwich dégueulasse à 8€…

Chucky en avait marre d’attendre alors elle courait dans la gare après les oiseux et tournait autour des poteaux… On s’amuse comme on peux quoi…

13h02: Nous montons dans notre autre train et nous rendons compte qu’on a oublié les crayons de couleurs dans le premier train…

Nous sommes dans des compartiments avec un couple et une mère avec ados boutonneux en mode Tektonik et Ipad.

Chcuky s’ennuie. Il y a une bonne heure de trajet jusqu’à Orleans. faut trouver des trucs à faire. Alors elle monte sur les banquettes et fait coucou aux gens et en leur raconter qu’elle a des brassards orange. mais comme c’est moyen drôle, elle décide de faire son show en courant dans le couloir. Mais ça aussi c’est moyen drôle. Donc elle s’est mis à l’escalade…

Elle saute très haut pour attraper les grandes barres qui sont devant es fenêtres. Puis elle se hisse en posant les genoux sur le rebord et se tient bien pour admirer le paysage. Il a fallu faire toutes les fenêtres de la rame… Sous les yeux étonnés des passagers…

14H et des brouettes: Nous sommes à Orleans et il nous reste un train à prendre pour Salbris.

Je reçois un texto des garçons avec une belle photo de Pollux tout fière de me montrer la plaque rallye. Ils sont arrivés et ils vont commencer à s’installer.

Crâneur!

14h36: Le dernier train est tout petit, trois rames. Chucky commence vraiment à en avoir marre et moi aussi…

Le train démarre et là, le gars derrière nous se fait un sandwich au saucisson à l’ail…. Le train empeste et j’ai envie de vomir…

Là, je suis sauvé par une petite fille un tout petit plus âgées que Chucky. Elles se mettent à jouer et à faire fuir tous les passagers tellement elles sont bruyantes…

Nous sommes bien arrivées à destination. Un pote et venu nous chercher en Dyane et enfin nous avons retrouvés nos hommes, nos amis, notre tente à monter et une bonne bière de bienvenue….

Et c’est parti pour 4 jours de folies!

La suite au prochain épisode…