Maman Mais Pas Seulement alias MMPS pose THE question du pourquoi du comment je me suis mise à bloguer.

Le pourquoi, j’en ai déjà parlé (), donc je vais te dire comment c’est arrivé.

Comme Le Glandeur, je suis née en 1478 dans les hautes terres d’Ecosse. A l’époque, les méandres de la blogosphère étaient inconnues pour moi, j’étais jeune, insouciante, ivre de bonheur avec  l’envie de vivre plus forte que tout.

C’était une belle période. Puis est arrivé l’an 1765. Je voguais sur une galère en direction des Indes. j’étais forte, pleine d’ambition, j’avais la rage de vaincre, j’étais amère, la vie m’avait fait les pires horreurs, j’ai perdu mes parents durant une épidémie de peste bubonique. J’en voulais à la vie et je voulais qu’elle me prenne une bonne fois pour toute.

Mon voyage en Inde m’a ouvert les yeux, j’ai découvert que j’vais des chakras qui me permettaient de voyager dans mon esprit. je me suis apaisée, j’ai remis de l’ordre dans mon esprit grâce aux substances illicites que me refilait le grand Shaman.

Plus tard, en 1910, je traînais les boites de jazz où la musique noire raisonnait dans mes entrailles. la vie m’a donné une seconde chance en Inde et j’avais décidé d’en profiter et de bouffer cette vie éternelle. Je dansais jusqu’au bout des nuits chaudes de la Nouvelle Orleans. c’était la belle vie, je me saoulais de whisky de contrebande dégueulasse et fumais des cigarettes plus longue que mon bras…

En 1978, j’étais dans le Missouri avec mes copines de la High School, on se mettait des cuites au punch et on vomissait sur les chaussures du proviseur. C’était le bon temps des cheerleaders et des partouz avec l’équipe de football….

Puis, en 2001, c’est là que tout bascule. Je deviens mère pour la première fois de mon existence. Le grand chamboulement. J’étais perdu. Je ne comprenais pas ce qu’il m’arriva. mais j’ai quand même remis ça en 2007.

Ce deuxième enfant était le suppôt de Satan. Il me l’avait envoyé pour me punir de tous mes pêchés… Je devenais une sorte de cerbère avide de souffrance et aspirée dans une spirale infernale remplie de larmes.

Les ténèbres m’appelaient… mais pas question de me laisser faire, j’avais trouvé la parade, le truc ultime qui m’a permis d’exister et de sortir de cette torpeur pour un monde de rire, de partage et de découverte:

Le BLOG!

Voilà, tu sais maintenant pourquoi, je me suis mise à bloguer!