Je suis devenue mère à 20 ans. Et en 2001, devenir mère à 20 ans semblait être une preuve d’inconscience…

Je vais vous raconter comment j’ai vécu ces 9 mois et surtout comment les autres on vu ça de leurs petites vies merdiques!

En 2000 je suis tombée enceinte, j’avais 19 ans. A l’époque, on voulait faire des enfants, on en voulait 3 avant d’avoir 30 ans même! On avait décidé de commencer dès que mes plaquettes de pilules restantes seraient finies. Il restait 3 mois. Sauf que, 1 mois et demi plus tard, j’apprends que je suis enceinte de 3 semaine/1mois!

Oui, je suis tombée enceinte sous pilule! (d’ailleurs la deuxième fois aussi), c’est marrant, j’ai eu une sorte de déclic psychologique! Il suffit de se dire « allez on fait un bébé » et paf, je suis enceinte!

C’est quand même cool de pas se prendre la tête hein! Bon faut dire que c’est pour compenser les grossesses et accouchements pourris à tendance boucherie que j’ai subis hein…

Mais ce n’est pas le propos du jour!

Une fois la nouvelle confirmée, nous avons dit à tout le monde entier que nous allons être parents! Première réaction de ma mère « tu te fous de moi, je vais pas être grand-mère, je suis trop jeune! (elle m’a eu à 18 ans, fais le calcul)…

Bref, ça annonçait la couleur quoi… J’ai passé 9 mois sous les regards accusateurs et méprisants des voisins, des chalands et de toutes ces personnes qui ne connaissent rien de ma vie mais qui m’ont jugé constamment!

Heureusement que tout ça, j’en ai rien à foutre hein!

Et je croyais que ça me passerai au dessus une fois le bébé là! Sauf que… Je suis arrivé à la maternité pour accoucher…

La première chose que j’ai constaté en arrivant, c’est que ces regards méprisants et accusateurs étaient les mêmes… Et moi, bêtement, je pensais que dans cet endroit où l’on donne la vie serait différent…

j’ai été considéré dès la première seconde comme la « gamine qui a fait une connerie »… Et pour le coup, on m’a « stockée » dans le couloir, sans compassion, sans me prêter attention… J’étais un meuble… Un meuble qui avait des contractions toutes les 3 minutes et qui avait la peur de sa vie… Tout le monde passait devant nous, sans nous regarder, sans se demander si ça aller, si nous avions besoin de quelque chose…

Méprisés, jugés, nous étions si jeunes qu’on osait rien dire, on pensait que c’était comme ça pour tout le monde… Je pleurait beaucoup, j’avais mal et j’avais le cerveau retourné.

Finalement, au bout de quelques longues heures, on m’a amené dans une pièce où je devais attendre l’anesthésiste. On a attendu des heures, il fallait appeler cent fois avant que quelqu’un ne vienne. Et quand la porte s’ouvrait, c’était accompagnée de souffles d’exaspération et de remarques…

Nous avons été traité comme de la merde! C’était horrible!

Ca a duré comme ça 36h. Pollux était en siège, j’avais des contractions régulières, mais il ne voulait pas descendre. Ils ont essayé de le retourner sans succès et surtout sans tact… On ne me demandait pas mon avis de toutes façons! Nous n’avions pas le droit de contester!

Bref, je fini par accoucher, je te passe les détails , erreur médicale et la boucherie qui va avec… Mais encore une fois, c’était moi la fautive hein!

Suite à ça, on me remet dans ma petite pièce. J’attendais ma chambre avec impatience. Quelques événements imprévus ont décidés que ça serait autrement… Bref, je suis remontée dans ma chambre 2 jours après mon accouchement…

J’étais dans une chambre double avec une jeune maman qui avait à peine 3 ou 4 ans de plus que mois. Et là, je me suis vraiment rendue compte qu’on m’avait traité comme ça à cause de mon âge..

Par exemple, quand les puéricultrices arrivaient pour le bain, ma voisine avait le droit de laver son bébé et moi j’avais droit au « vous n’êtes pas prête, vous n’y connaissez rien! »… J’ai osé dire « mais vous êtes là aussi pour m’apprendre non? »… Cette petite phrase a fait que je ne pouvais plus m’occuper de mon bébé, je devais laisser faire les pros…

Ma voisine allaitait. Je n’ai pas pu pour diverses raisons médicales… Quand je sonnais pour avoir un biberon de lait, on me le jeté sur la table avec des « pff z’avez qu’à allaiter! »… « Mais je peux pas à cause de vous, connasse! », j’avais envie de crier cette phrase toutes les 3 heures!

Une semaine d’enfer, une semaine de pleurs, de remise en question… Nous étions déjà bouleversés d’avoir un bébé, tout ce changement! On voulait être heureux de cette nouvelle vie, mais le personnel de cette clinique a tout gâché!

Une fois à la maison, nous nous sommes posés tout les trois et enfin on était heureux, on pouvait faire comme on le sentait, comme on le voulait, personne pour nous dire ce qu’on doit faire, personne pour nous dire que nous sommes de mauvais parents!

Mais jamais je n’aurais cru que cette clinique nous harcèle encore après avoir accouché! Jamais!

Ils mont harcelé parce que soit disant, je n’avais pas payé la facture concernant les soins médicaux et l’accouchement! Frais qui sont pris en charge à 100%  et qui ont déjà été payé par la sécu à l’obstétricien (que j’ai vu 3 mintes en une semaine) et à la clinique…

Bien sûr, je ne voulais et n’avais pas à payer ça! J’ai fait un scandale dans cette clinique quand j’ai vu mon dossier qui avait été tout griffonné… Ils l’avaient falsifié et voulais me faire payer une chambre simple + la tv + le téléphone que je n’avais pas… Et ils ont justifié ça en « soins impayés » alors qu’il s’agit de prestations!

Ils m’ont tout fait! C’est le cabinet de recouvrement qui est venu chez moi, afin que je paye… Et quand la personne a vu tout mes justificatifs, elle a classé l’affaire… Mon fils avait 10 mois!

J’ai été traitée comme une moins que rien à tout les niveaux… je n’ai pas voulu engagé de procédure judiciaire, ils m’avaient usé jusqu’au bout! ils ont essayé de me faire croire que j’étais une mauvaise mère, une ado qui aurait du avorter… Ils m’ont tous jugé dès le premier regard… Pour ça, pour tout le mal qu’ils m’ont fait, je leur en veux énormément!

Maintenant, cette clinique est réputée, d’ailleurs, elle va devenir la plus grosse clinique de France, de nouveaux bâtiments vont être construit en périphérie de la ville.

Et j’ai des amies qui ont accouché là bas sans aucun souci, mas j’ai constaté qu’elle avait un âge « normal »…

J’ai accouché à 20 ans dans cette clinique et j’ai vécu l’enfer.

Pour mon deuxième bébé, j’ai fuit cette clinique…

page facebook blog