En France, on a la chance d’avoir le choix. La liberté de choisir comment gérer nos enfants. le choix de prendre un congé parental à la carte! Oué comme au resto sauf que là, il s’agit du bien être de ton gosse et de toi!

Tu veux retourner bosser juste après la naissance de bébé, tu peux. (Oué comme Rachida!)
Tu ne veux pas retourner bosser pendant 6 mois, un an ou trois ans juste après bébé, tu peux. (à la carte j’te dis)
Tu veux reprendre le boulot à temps partiel ou à mi temps, Tu peux. (le beurre et l’argent du beurre!)
Père ou mère, chacun à le choix. MAF ou PAF, c’est pareil!)

Sur le site du Ministère du Travail, tout est détaillé!

C’est ça qui est bon, le choix!

Quand Pollux est né, je n’ai pas pris de congé pour la bonne raison qu’en 2001, on n’avait pas de congé parental dès le premier enfant.
Pour Chucky, j’ai pris un congé parental que j’ai écourté au bout de huit mois. Pas faite pour ça, je n’aurais pas tenu un jour de plus! Heureusement que j’ai eu le choix!

En faisant ce choix, on perd une partie de son salaire. On le sait, mais cette partie n’est pas vraiment perdue. En travaillant, on doit donner une bonne partie pour les modes de gardes. Nounous, crèches, garderies quand on a la chance de trouver son bonheur!

Oui parce que faut dire qu’on manque cruellement de modes de gardes! Dans certaines villes, les places en crèche sont rares! Il faut inscrire son enfant avant d’être enceinte! Et je ne te parle pas des hordes de mamans se battent pour la nounou du coin!

Les places sont chères alors on se débrouille comme on peut. Mais si on a pas la chance d’avoir des grands-parents libres et ok pour garder leurs petits enfants quand on va au boulot, bah on est obligé de faire appel à des baby sitter ou des prestataire de service à la personne qui nous pondent une facture du double de ton salaire pour 15 jours de garde (testé et pas approuvé par moi même!)

C’est déjà la grosse galère.

Mais, un projet de loi vient tout chambouler et nous coller encore plus la misère!

Le projet est le suivant:

La réduction du congé parental qui serait de 1an reparti comme tel: congé mater+congé parental ensemble= 1an en tout dont une partie obligatoire pour le papa non transmissible à la maman. (il ne le prend pas = 3 mois de perdu)
La taxation auprès des patrons pour les temps partiels. (effet boule de neige, plus de précarité surtout pour les femmes « puisque parmi les quelque 5 millions d’actifs à temps partiel, 83 % sont des femmes » (source – rapport du Conseil et Economique et Sociale de 2008)
La création de place en crèche qui coûterait 10milliars à l’état, mais où va t’on trouver l’argent pour mettre tout ça en place?

Et si n veut éduquer  nos enfants jusqu’à leur scolarisation comment faire?

Je ne suis pas d’accord avec ce projet de loi, alors je m’associe avec d’autres blogueurs afin de le contrer!

projet loi

Pourtant, en Mars 2003, le gouvernement souhaite mettre en place un projet de loi concernant une réforme sur le congé parental actuel.

Actuellement :

Pour le premier enfant, nous pouvons prendre jusqu’à trois ans, dont six mois rémunéré par la CAF. Ensuite, soit nous reprenons le travail, soit nous pouvons rester avec notre enfant, mais en prenant un sans solde.

Pour le second enfant, nous pouvons prendre également jusqu’à trois ans. Cette fois ci, ce congé parental est rémunéré à hauteur de 566€ par mois.

Pour le troisième enfant, il y a le COLCA, soit on prend une année mieux rémunérée à 809€, soit on reste sur le congé parental de base.

Dans ces trois cas de figure, il y a le choix, entre le père, la mère, et le temps que l’on décide de prendre.

Le parent reste libre de son choix de A à Z.

Actuellement le gouvernement travaille sur un projet de réforme du congé parental. Il va être présenté courant du deuxième trimestre 2013. Ils travaillent actuellement sur deux gros dossiers concernant la famille et la petite enfance.

Najat Vallaud Belkacem, ministre des droits de la femme, se mobilise pour l’égalité homme femme. Ce projet inclut la réforme du congé parental. Aucune association n’a été invitée à la concertation malgré leur demande (UNAF, Union Nationale des Associations Familiales par exemple). Pourtant ce sujet concerne directement la famille. Seuls les partenaires sociaux ont été présents (syndicats et patronat), et nous savons très bien que ces derniers ont tout intérêt à une modification du congé parental : raccourcissement du CP en faveur du patron, et vision carriériste pour les syndicats.

Cette réforme engloberait aussi une lutte contre la précarité des femmes dans la société salariale. Ce qui pourrait être une bonne chose, mais ils envisagent de taxer le travail à temps partiel pour les patrons.

Dominique Berinotti travaille sur le service public de la petite enfance. Ce projet envisage de créer 400.000 places de garde (crèche pour la majorité), qui coûterait à l’état 10 milliards d’euro… ils n’ont pas le moindre centimes actuellement pour se faire!

Ce projet concerne donc tous les parents : mère, père, actifs à temps plein, à temps partiel, en congé parental…

Une réforme oui, mais pas au dépend de la liberté individuelle de chacun.

Seul 30% des parents souhaitent reprendre le travail après un enfant, mais ne le peuvent pas car le mode de garde n’est pas adapté à leur souhait.

Dans ce cas là, ce n’est pas le congé parental qui est forcément à revoir dans la durée, mais :

– les possibilités de faire garder son enfant quand on souhaite retourner travailler.
– le montant mensuel ré évalué pour ceux qui choisissent de ne prendre qu’un an (comme le COLCA actuel, mais des le 2e enfant)
– La précarité de l’emploi et ce bien avant d’attendre un enfant. Il est reconnu qu’une femme en précarité avant de devenir mère le sera aussi après.
– Inclure les papas et les mobiliser à rester plus à la maison mais sans l’imposer, laisser le choix au couple.

Pour finir,

Il est de notre devoir de nous mobiliser, nous sommes tous concernés, il faut partager notre expérience, se mobiliser, faire connaître notre opinion vis à vis de ces changement souhaités par l’état. Une réforme oui, mais pas au dépend de notre choix, de notre liberté de pouvoir garder nos enfants jusqu’à leur scolarité.

C’est en cela que je vous invite à partager ce billet pour faire connaître le mouvement, à en parler avec vos proches, avec les parents que vous connaissez.

Venez liker la page facebook congé parental et projet de loi où vous aurez toutes les infos au fur et à mesure.E t surtout, cela n’engage à rien, mais venez aussi signer la pétition mise en place pour nous faire entendre en cliquant ici

Edit du 05 février 2014

Suite à de recents evenements, je ne souhaite plus être associé à la page Facebook « congés parental et projet de loi » car les extrémistes du LMPT (la manif pour tous) y a mis leur grain de sel, et je ne peux cautionner de tel propos tenus par des intolérants qui mettent leurs gamins en tête de cortège « parce que les CRS ne chargeront pas sur des gosses »…. J’ai donc retiré tous les liens allant vers cette page.

 

 Nous devons réagir pour rester libres!