La Rochelle, c’est un peu un rêve. J’y est passé une semaine extra et j’ai eu l’impression d’être dans un village où tout le monde se connaît plutôt qu’une ville touristique.

La Rochelle

Plusieurs choses m’ont frappé à La Rochelle:

En 1- les gens sont sympa et cool, quand on descend du bus, ils disent merci au chauffeur, en entrant dans les boulangeries et autres commerces, tout le monde se dit bonjour, au revoir et merci.

Incroyable! Dans la rue, tout le monde sourit, tout le monde à l’air heureux et détendu. Le choc comparé à Reims qui est un peu morose parfois et où la civilité échappe à beaucoup…

En 2 – il y a très peu de circulation. beaucoup de vélo et tout est fait pour optimiser les voies cyclables. Du coup, c’est assez calme, même en plein centre où peu de voitures circulent. Il y a même des velo bus! Un bus accordéon dont la partie du fond est réservée au vélos! Il suffit d’y accrocher son vélo et pour le prix d’un ticket (1,30€), on peut se rendre partout, même sur l’île de Ré!

Et pourtant, l’accès en auto est facile, la rocade permet de se déplacer partout et facilement.

En fait, on peut très bien se passer de voiture car les bus nous emmènent partout! On peut aller sur la plage, au port, dans les centres commerciaux, et caetera.

En 3 – On ne se croirait pas en ville. Dans le centre il y a deux grands parcs posés là, en plein milieu. Il y a aussi un mini zoo avec des paons, des ânes et même des boucs.

Et quand on sort de ces parcs, on arrive direct sur la plage ou le port.

un paon

La vie à La Rochelle semble idillyque!

Et du peu que j’ai vu, elle l’est! La ville est belle et super propre! Tout est fait pour conserver cet état. Par exemple, il n’y a pas de graffitis sur les murs parce qu’il existe un endroit géant vers le port qui est réservé à cet usage. Des bâtiments vides et scellés qui permettent de grands espaces pour laisser libre cours à l’imagination des graffeurs.

la rochelle

Niveau culture, il y a beaucoup de choses à voir, rien que le port, et ses deux tours célèbres, vaut le coup de s’y attarder.

Dans le quartier des artistes, il y a des concerts, des soirées, des happening culturels…

J’y étais en plein moi de juillet avec ma fille. Je pensais qu’il y aurait beaucoup de touristes et j’ai été surprise de constater que finalement, c’était assez peu peuplé (même si les rochelais pensent le contraire!). On se croyait en plein centre ville un samedi à Reims en début de mois, donc ça veut dire qu’on ne marche pas sur les pieds.

Cherry on the cake!

Chucky n’avais jamais été « à la mer », enfin si une fois, elle avait 18 mois, autant dire qu’elle ne s’en rappelle pas. Elle en rêvait depuis longtemps, alors ce séjour à La Rochelle, c’était juste ce qu’il lui fallait!

Nous avons été à la plage chaque jour, même pas longtemps, même sous les nuages gris et la pluie, nous nous sommes baignées avec plaisir. (Oui, pas de chance, c’était la seule semaine avec un temps bof bof depuis avril!)

Elle a adoré jouer dans les vagues avec sa nouvelle amie Toucouine, une bouée toucan (enfin cacatoès plutôt mais n ne va pas chipoter!)

les plages de La Rochelle

Bref, j’ai starkiffé et ma fille aussi!

Je n’ai vraiment pas trouvé de points négatifs, j’ai beau chercher, je ne trouve pas!

Je remercie mille fois mon amie qui nous a permis de découvrir ce petit coin de paradis! Et promis, nous reviendrons!

Et plus tard, je te raconterai notre ballade sur l’île de Ré et le bateau vers Fort Boyard!

Harmony (baroudeuse à peu près)