Salut.

Non, je ne suis pas décédée de mort.

Je sais.

Ca fait longtemps que je n’ai rien écrit.

Alors, attention.

Je.

Vais.

Gueuler.

(Encore).

Je commence avec une question: depuis quand avoir un taille 42, voire un 40, c’est être grosse ?

Je demande hein parce que j’ai l’impression que ça fait longtemps qu’on nous rabâche ça… Tellement longtemps que déjà quand j’étais enfant, je me souviens du regard des gens sur ma mère et des magazines qui disaient que l’été approchait et que donc, faut faire un régime ma grosse !

Donc tu vois, déjà à l’époque de Mathusalem, c’était la même semoule !

Et tu sais quoi petit magazine féminin de merde ? On est aussi bonnasse en 42! Si, si (regarde moi ahah).

Doooonc.

Il existe une recette pour être bonnasse (Quelle que soit la taille d’ailleurs), elle est très simple:

  1. une pincée de « allez vous faire foutre » les rageux !
  2. un soupçon de « je fais ce que je veux » et pas qu’avec mes cheveux !
  3. une cuillère de « j’aime mon gras ». Ou pas ! T’es même pas obligé de l’aimer, tu peux juste l’accepter comme il est, tout comme tonton relou qui raconte des histoires de cul dégueulasses à tous les mariages, bah tu l’aimes bien quand même.
  4. un liché de « t’es pas content ferme ta gueule et laisse moi vivre ». Et tu peux te barrer ou cacher mes publis FB d’ailleurs, ça me fera des vacances.
  5. un poêlée de « je vous emmerde » (oui c’est comme la 1).
  6. Et voilà.

Franchement les meufs, faudrait enfin arrêter de suivre bêtement les pages des magazines féminins qui te disent que en 1- t’es trop grosse, en 2 – te montrent comment perdre du poids, en 3 – t’assènent de conseils en tout genre pour être belle « pour mon homme » mandieu, en 4 – te disent qu’il faut t’assumer même si t’es « grosse » mais heureusement que le régime spécial bikini va t’aider à maigrir et enfin, en 5 – te culpabilisent parce que tu oses sortir sans maquillage tout en prônant le naturel….

Hypocrisie mon amie.

J’en ai marre de tous ces jugements putain. ON EST TOUT LE TEMPS JUGEES ! C’est trop et quand c’est trop, c’est Tropico ! Va falloir faire péter la capsule un bon coup et filer un gros coup de pied dans cette fioutue fourmilière de magazines tous aussi culpabilisant les uns que les autres. Ca suffit le lobbying du corps parfait !

Et même, les magazines ciblés « size + » la blague font la même chose mais à l’inverse !

T’es grosse, on veut que tu maigrisses.

T’es maigre, on veut que tu manges.

T’es mince, on te jalouse.

T’as un utérus, t’es chiante.

T’as tes règles, t’es rageuse.

MERDEUUUUUU ! Ca suffit bordel de couilles !

Comment a t’on pu arriver à un tel point ! Comment avons-nous pu laisser faire ça ? Comment avons-nous osé nous taire ?

Nous avons tous laissé faire et nous avons tous creusé un peu plus le trou de dignité et d’amour de soi de chaque femme au Monde ! Si les femmes ne s’assument pas et font tout pour coller aux stéréotypes de cette putain de société de merde, c’est parce que depuis toujours, depuis la nuit des temps, les femmes sont considérées comme des meubles qui font des gosses et la vaisselle, des objets qu’on pose là pour montrer ce qui appartient à un homme, comme des choses qui sont tellement inférieurs qu’elles doivent se taire et juste faire ce qu’on leur dit. Et ça, Quelle que soit la religion ou le milieu socio-culture ou le pays.

Et maintenant que nous l’ouvrons, que depuis des années, nous agissons, le combat est encore plus compliqué, plus difficile, plus tortueux. Et si on ose l’ouvrir, on nous colle dans la case « féministe rageuse » genre on ne peut pas être juste féministe, nooooon, la féministe est forcement rageuse putain ! J’te jure y a des coups de pied au cul qui se perdent !

On nous dit comment maigrir, comment être belle, comment bien manger, comment réussir au boulot, comment être une super maman, le tout sous couvert de « assumez vous » mais on vous culpabilise d’être une femme quand même hein, faut vendre nos torchons…

Mais putain bande de cons, vous croyez qu’on fait quoi tous les jours ?

On passe notre temps à se battre pour tout est rien parce qu’on a un putain de vagin !

C’est usant.

Vraiment.

Lâchez-nous la grappe.

Et arrêtons de claquer notre pognon dans ces conneries.

Harmony (féministe)

fuck