Comme toutes les femmes dans ce monde, j’ai plusieurs vies en une seule. Femme, mère, compagne, working girl et tant d’autres « jobs » que je ne nommerai pas.

Et là, bah je sature. J’ai besoin d’un break. Un vrai. Pas le break de merde qui sert à rien de 3h chez le coiffeur ou la soirée avec une copine. Un vrai gros break de plusieurs jours, seule avec moi même. Loin de toutes mes tâches quotidienne et de mon emploi du temps de maboule. Un break utile tu vois. celui où je n’aurais pas eu besoin de tout gérer avant (genre trouver à faire garder ma fille). Un break qui commencerait le jour où quelqu’un d’autres prendra le relais pour tout ça.

J’ai besoin de décompresser, j’ai besoin de m’évader. Le plus loin possible de chez moi.

Parce que je suis épuisée. Physiquement et moralement.

Tout s’accumule, tout m’énerve. Je deviens hystérique à la moindre contrariété. J’ai l’impression d’être inutile tout le temps malgré les journées que je me fade à tout faire, à courir, à m’occuper des autres.

break

En plus, Chucky est insupportable et uniquement avec moi depuis quelques temps. Elle ne me considère pas comme sa mère mais comme une grosse conne qui ne connaît rien de rien. Dès que je lui explique quelque chose, elle croit que je dis n’importe quoi, que je ne sais pas de quoi je parle. Elle me lâche des « c’est bon » façon ado en pleine tronche et quand je veux discuter de ça avec elle, soit elle me parle comme une merde, soit elle va bouder. Elle veut toujours avoir le dernier mot et elle pense avoir toujours raison, même quand elle a tort.

Ca n’arrange rien à ce que je ressens en ce moment. Au contraire, ça m’enfonce encore plus. Surtout quand tout le monde autour prend ça à la légère.

Alors je passe mon temps à gueuler après tout le monde, je suis insupportable parce que je ne supporte plus rien.

J’ai des moments d’évasion plutôt sympa heureusement. Mais hélas, ça ne dure jamais très longtemps. En tout cas pas assez longtemps à mon goût.

J’ai vraiment besoin d’un break. Il n’y a que ça qui me fera du bien. Loin de toutes les contrariétés de ma vie quotidienne. Quelques jours sans nouvelles de personnes, seule avec moi-même. Parce que j’ai besoin de me recentrer sur moi-même, ça devient vital. Je porte trop de choses, trop de monde sur mes épaules. Maintenant, c’est à mon tour de me sentir légère.

Le pire, c’est que c’est impossible à réaliser….

Harmony (fatiguée)