J’ai une maladie. Une vrai j’veux dire et je ne parle pas de ma maladie mentale hein. Un truc bien relou qui me pourri la vie de temps en temps.

J’ai une Spondylolisthésis.

D’abord c’est quoi cette chose. C’est une affection qui est caractérisée par le glissement de la colonne vertébrale. Dans mon cas, ça concerne les L4 et L5 qui ne sont pas vraiment toutes les femmes de ma vie (pardon 😂). Ça se situe entre la jonction de la 4ème et la 5ème lombaire.

Ma colonne vertébrale ressemble beaucoup à ça

Et bah laisse moi te dire que ça fait mal samayre la flûte. Ce sont des crises qui apparaissent comme ça sans prévenir. Genre, l’autre jour, j’étais tranquille dans mon canapé et pouf, une douleur plus tard et je marche comme une vieille. Les douleurs sont assez aigües, comme si on m’enfonçait une aiguille de 20cm dans les lombaires et qu’on la poussait pour qu’elle passe par le nerf sciatique et qu’elle remonte toute la colonne. Oué sympa.

Y a pas vraiment de traitement à part des anti-inflammatoire, des anti-douleurs et du repos. Il y a bien l’opération mais pas pour mon cas car le disque vertébral n’est pas assez atteint et il faudrait que ça évolue vraiment gravement pour en arriver là.

C’est très handicapant. La plupart du temps, ça va, je gère et je sais faire attention pour ne pas me faire mal. Mais parfois, ça arrive sans prévenir. Évidemment toujours au moment comme le matin même d’un show ou juste avant de partir en vacances en train avec les bagages à porter bordel !

Mais le problème n’est pas vraiment là. Le souci premier c’est que cette maladie ne se voit pas. Et comme beaucoup de maladies « invisibles », tout le monde la croit imaginaire.

J’ai déjà eu des réflexions désagréables, on me disait que je chipotais pour un petit mal de dos (ahahah) ou encore que j’exagérais et que je faisais du cinéma à marcher comme une vieille (re ahahah).

Franchement, ça serait cool que les gens qui disent ce genre de chose ferment bien leurs gueules. J’aimerais bien qu’ils vivent au moins une journée avec ma maladie ! Faut pas sous-estimer la douleur. C’est difficile de vivre avec déjà, et si en plus on s’en prend plein la tronche, ça ne nous aide pas à guérir !

Et encore j’ai de la chance, il y a des maladies bien pire et beaucoup plus handicapantes !

Et le pire c’est qu’il a fallu des années avant de savoir d’où venait ce mal de dos. J’ai vu plusieurs médecins qui me disait que c’était des lombalgies sans chercher plus loin, ni le pourquoi. Pour eux, ce n’était pas grave, ils pensaient que c’était liés à mon travail, à l’époque je bossais dans un supermarché.

Et puis un jour, l’un d’entre eux m’a fait faire des radios et un IRM, c’est là qu’on a découvert la spondylolisthésis. j’avais enfin un nom sur cette pute de douleur qui revenait trop souvent.

Enfin, bref, maintenant, je continue ma petite vie avec mes crises de temps en temps et je ne vais certainement pas arrêter de danser pour ça. Je m’adapte et c’est tout.

Cette maladie fait partie de moi, j’ai pas le choix. Et elle s’est aggravée il y a quelques années, j’avais fait une chute dans des escaliers, j’ai eu droit aux pompiers, à la coque, au bassin pour faire pipi et des heures d’attente aux urgences. Mais depuis, c’est plutôt un status quo. On verra comment ça évolue avec le port régulier de talons et la danse…

Et toi, ça va ton dos ?

Harmony (et sa spondylo-truc)