Comment le freelance m’a mis dans un trou noir…

J’ai accédé au magnifique statut d’auto-entrepreneur il y a quelques années. J’étais bien contente, j’avais mon petit ordinateur et roule ma poule. Sauf que, naïve que je suis, les clients n’allaient pas venir tout seuls. j’ai donc démarché des potentiels clients.

Je finis par trouver un client, puis deux, ça démarrait doucement. Et puis, je me suis vite rendue compte que j’avais 27% de charges à payer tous les mois sur ce que je gagnais. Jusque là, c’est normal (enfin normal si c’était pas à la RSI que je devais les payer hein) (mais là, c’est un autre sujet). Et j’ai donc fait le constat suivant : je travaillais plus pour gagner moins.

Ok. Bon, si c’est le prix à payer pour être indépendante. Soit.

Nonobstant cet état de fait (oui j’écris bien parfois), il a fallu vitre trouver un emploi « alimentaire », histoire d’avoir un revenu fixe et éviter de mettre ma famille en péril. Oui parce que bon, les biftons, contrairement aux idées reçues, ne tombent pas des arbres, et C’EST BIEN DOMMAGE !

Puis, vint le client qui en demandait beaucoup et qui prenait de plus en plus de temps. J’ai donc fini mon CDD et je ne l’ai pas renouvelé.

Enfin, je vivais de mon activité. Royal. Bon, même si je gagnais moins à cause de ces fucking charges, ça allait plutôt bien.

Mais (oui y a un mais sinon c’est pas drôle), cette activité qui représentait 90% de mes revenus a cessé du jour au lendemain. Ce qui veut dire que je me suis retrouvée à gagner 0€ mais toujours avec des charges à payer. J’ai donc dû réactiver le peu de droit Pôle Emploi qu’il me reste pour pouvoir survivre. Sauf qu’avec les délais, je suis restée pendant 2 mois avec 0€ sur le compte en banque et un Bruce qui devait assumer seul les charges de la maison.

C’est le gros risque du freelance. Sans préavis, sans prévenir, tu peux passer d’un revenu correct à rien en quelques jours.

Mais ça serait super simple si je ne devais pas activer les relances, les mises en demeure et les avocats pour me faire payer. Oui parce qu’on me doit de l’argent pour un travail que j’ai fait. Ca fait donc 2 mois que je me bats pour me faire payer ma facture. Je te passe les détails mais c’était bien sympa cette situation juste pendant les fêtes de Noël. je n’ai donc pas pu acheter de cadeaux. Sympa.

Comment je m’en sors ? Bah je ne m’en sors pas en fait. Je payes les frais bancaire sur un compte qui est à – zéro du zéro, ça fait que je suis dans le rouge vif et que je me paye des frais bancaires à cause des frais bancaires qui me font partir dans les méandres du négatif (tu suis ?). Tu vois, c’est hyper facile et rapide de se retrouver plus bas que terre. C’est Bruce qui paye tout, sauf que Bruce, c’est pas Rotschild alors lui aussi se retrouve dans le rouge, assumer seul un foyer, c’est hardos. On a déjà taxer la famille et cherry on the cake, on doit acheter des granules  pour se chauffer et on ne sait pas comment faire.

Donc, je suis de retour chez mon ami Pole Emploi (qui tarde à réactiver mes indemnités sinon c’est pas drôle) et je suis dans l’incapacité de remonter mes finances (dès que de l’argent tombe, il est immédiatement englouti). Chaque jour je compte, je ne sais pas si j’arriverai à finir le mois, à remplir le frigo ou a vivre normalement quoi. Je dors mal, j’ai mal à la tête tout le temps et j’ai un moral à peu près en dessous de mes chaussettes.

Heureusement que j’ai ce blog et vous pour me sentir bien ! Et je me suis acheté une robe à -60% pour 15 balles et un Quick à ma fille. C’est pas raisonnable, mais tant pis.

C’est la vie, y a des hautes et des bas. Là je suis dans le bas, j’espère ne pas y rester trop longtemps ! C’est dur, c’est assommant, mais je sais qu’un jour la routourne va tourner.

Alors, si comme tu moi, tu veux faire freelance, je ne saurais trop te conseiller de mettre de côté, parce que t’es pas à l’abri de te retrouver dans la même merde que moi.

Harmony (dans la mouise)