Le changement, c’est maintenant. Ce slogan, Trump aurait pu l’utiliser.

Il n’est pas investi depuis 24 h qu’il signe déjà des décrets qui mettent en péril des personnes, des êtres humains, et ce à travers le monde. Et tous ceux qui l’entourent applaudissent.

« De votre vivant, vous ne verrez jamais la photo de 7 femmes signant une législation sur ce que les hommes peuvent faire de leurs organes reproducteurs »  Martin Belam, journaliste britannique.

Il coupe les financements aux ONG à l’international qui fournissent des informations sur l’IVG…

Ca veut dire que dans les pays les plus pauvres, toutes les informations et les actes touchant de près ou de loin l’IVG ne seront plus financés. Tu sais, ces pays où les ONG travaillent dur pour protéger et donner des soins décents à des êtres humains. Tous les organismes qui conseillent les femmes sur leurs droits reproductifs est donc potentiellement concerné, donc, ce sera un accès réduis à la contraception et à l’information sur le planning familial dans les pays où travaillent ces ONG. Génial.

Des milliers de femmes, à travers le monde, n’ont donc plus le choix de disposer de leur corps…

Un seul homme utilise son pouvoir, son autorité et son influence pour décider pour les autres de ce qui est bon pour eux. Cet homme sorti tout droit du Moyen Age décide du sort de femmes dans le monde entier. Il décide pour d’autres êtres humains.

Ca s’appelle une dictature.

Même la simple information sur les contraceptions et l’IVG ne seront plus financées. Les ONG vont devoir faire de la prévention et de l’information avec des bouts de ficelles, ça va être la débrouille pour continuer à aider les femmes les plus vulnérables partout dans le monde. Parce qu’on est bien d’accord, en limitant l’accès à l’IVG ou a de simples infos, ce sont ces femmes qui vont en pâtir le plus parce qu’apparement, elles n’en bavent pas assez.

« Cela va provoquer des fermetures de cliniques dans le monde entier, avec pour corollaire une augmentation des grossesses non désirées et des avortements dangereux ». Celia Richards, directrice du Planning Familial.

© Nawak Illustrations

Trump est « pro life ». Et comme tout bon « pro life », il est contre l’avortement et n’hésite pas à piétiner des femmes et leurs droits pour ça.

J’ai envie de vomir….

Evidemment, c’est entouré exclusivement d’hommes qu’il met en place cette ignominie (j’ai pas d’autre mot et je crois que je vais souvent l’utiliser dans les 4 ans à venir…).

Cette première semaine de « règne » annonce beaucoup sur ce qui va se passer ces 4 prochaines années. Dès le départ, Trump annonce la couleur. Et il commence par le droit des femmes.

Patience, les noirs, latinos, pauvres, transgenre, homo, ça sera votre tour….

Harmony (flippée)