Au moment où tu lis ces lignes, je suis probablement en train de me peler le cul sous la pluie depuis des heures devant une salle de concert.

Oui parce que ce soir, Chucky va assister à son premier concert. Elle en rêve depuis des mois, elle raye chaque jour qui se rapproche de la date. Elle est excitée de les voir de près. Elle a sa pancarte, son tee-shirt, son carnet à dédicace avec un stylo et son impatience avec elle.

Bref, ce soir, elle va assister au concert de ses idoles, les Frero Delavega.

Et devine qui l’accompagne… Bah moi. Ca s’appelle un sacrifice maternelle. Parce que tu vois, c’est pas du tout du tout ma came ce duo.

D’autant plus que ça fait des années qu’elle nous bassine avec. H24, 7/7, elle écoute les Frero Delavega. Dans sa chambre, elle pousse le son à fond et chante toutes les chansons avec son micro. Elle a même réussi à me faire mettre les 2 albums dans mon téléphone pour qu’elle puisse les écouter dans la voiture (fucking bluetooth !).

Elle a même réalisé une vidéo pour pouvoir les rencontrer !

Fan je te dis !

Je ne sais pas où j’avais la tête le jour où j’ai acheté les places. Sans doute dans une quatrième dimension ! D’ailleurs le vendeur à la FNAC m’a regardé avec compassion. Mais quand je suis rentrée avec les billets, j’ai eu droit à une acclamation et des mots d’amour de la part de Chucky. Bruce, lui, m’a juste dit « bonne chance ».

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour ses enfants !

Mais ce n’est pas le pire…. Je vais devoir jouer des coudes et me battre avec des hordes de fans hystériques pour arriver à mettre Chucky devant la scène. Bah oui, elle est petite, en fosse, elle verra rien sinon et j’ai pas trop envie de l’avoir sur les épaule pendant 2h ! Je veux me sacrifier mais mon dos ne teindra jamais !

Allez, souhaitez moi bon courage !

Appelez la police si je ne suis pas revenue d’ici demain, ça voudrait dire que je suis décédée des oreilles. Ou du dos.