Voilà. Ces six mots,  ma fille me les sort régulièrement depuis quelques temps…

Ça fait mal. Cette phrase me transperce le coeur. Et elle me fait douter.

Toutes les circonstances sont bonnes pour sortir ces mots. Quand le soir en rentrant de l’école je lui dis non pour aller chez sa copine parce qu’on ne s’incruste pas chez les gens comme ça. Ce soir là où je ne lui raconte pas d’histoires parce qu’il est déjà tard. Ou encore ce midi où j’ai préparé de la soupe au lieu de son plat favori.

tu ne me rends pas heureuse

Je suis partagée entre deux choses. Soit elle le pense vraiment, soit elle joue la culpabilisation à fond.

Et si elle le pensait vraiment, et si elle n’était pas vraiment heureuse?

Alors que faut il que je fasse?

Peut être pense t’elle que je ne suis pas assez dispo pour elle? Elle est beaucoup en demande, elle veut faire plein de choses? J’essaye au maximum d’être là pour elle, de faire des choses avec elle, de lui faire plaisir.

Jusque là, je n’aurais jamais cru que je n’étais pas assez présente. Je doute et j’ai peur. J’ai peur parce que ça fait longtemps que je n’avais pas douté et que c’était une période très difficile dans ma vie avec elle.

Ce que je sais c’est que je ne crois pas réagir comme il faudrait. Je lui réponds en demandant pourquoi et si je suis si méchante que ça… Il faut que je me pose et que je cherche les bonnes réponses. Pourtant, on discute souvent, on ne tourne pas autour des choses. Comme je l’ai déjà écrit, elle dit ce qu’elle pense. Toujours. C’est pour ça que j’ai peur que ça soit vraiment ce qu’elle ressent au plus profond d’elle même.

Et si elle cherchait juste à me culpabiliser?

Elle est très intelligente, ça c’est un fait. Elle avait compris dès toute petite comment embobiner son monde pour avoir ce qu’elle veut. Elle a un caractère affimré et elle est têtue. Elle peut aller très loin pour son propre intérêt.

Elle est comme ça, elle sait où elle va et ce qu’elle veut. Peut être qu’elle joue la carte de la culpabilisation, qu’elle teste pour en avoir encore plus. Elle n’est jamais satisfaite, elle veut toujours plus d’attention, d’amour, d’indépendance.

Je ne pense pas qu’elle veuille me faire mal, elle n’est pas du tout méchante au contraire. Elle a un bon fond et ne veut pas faire mal aux gens qu’elle aime. Elle ne pense pas que dire « tu ne me rends pas heureuse » peut vraiment faire très mal et me faire sentir nulle..

Le dilemme!

Je ne veux pas me tromper en pensant qu’elle fait exprès de me dire ça. Et je ne veux pas le prendre au pied de la lettre si c’est juste pour m’emmerder….

Comment six mots, six petits mots mais qui font mal une fois assemblés peuvent me retourner comme ça?

« Tu ne me rends jamais heureuse »…..

Je suis perdue. Je doute. Et je n’aime pas ça!