Comme je l’écrivais la semaine dernière (), Chucky m’a servi cette phrase à chaque repas. Et je ne savais pas si c’était du lard ou du cochon (oui je ressors les expressions aujourd’hui).

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour tout vos commentaires qui m’ont bien aidé! Nonobstant en cet état de fait (seule la Bavarde peut comprendre), la discussion a permis d’éclairer ma lanterne (journée de l’expression j’te dis).

La demoiselle est bien heureuse dans sa vie de petite fille. Mais de mon côté, peut être étais-je moins présente pour elle ces derniers temps (projets toussa toussa). C’est sans doute ce qu’elle ressentait et ne savais pas comment l’exprimer.

Et comme Chucky restera toujours Chucky, elle utilise cette phrase choc genre une phrase choc pour bien me faire comprendre ce qu’elle attendait plus de moi!

Bref, cette enfant est incroyable car elle arrive à remettre en question l’éducation qu’on lui propose. Pour qu’on avance, ensemble, pour faire en sorte qu’on soit encore plus heureux ensemble.

2014-01-23 à 18.28.56

Il suffisait d’en parler! C’est important pour nous tirer une fière chandelle du pied!