L’homme, l’amoureux, le père… Trois personnes en une. Comme les femmes mais en homme quoi…

Eux aussi ont du mal à trouver comment faire en sorte que tout soit compatible. Eux aussi ne savent pas comment gérer ces trois personnalités, ces trois responsabilités. Et eux aussi font comme les femmes, ils font ce qu’ils peuvent!

Des femmes mais en hommes…. Oui je me répète…

Etudions cette bête particulière et tout aussi compliqué que son alter ego femelle…

En 1, l’homme ou homo sapiens dragus erectilus:

L’homme est un petit être innocent qui voit la vie comme dans le pays des Bisounours mais sans les Bisounours et avec des tas de Jessica Alba qui boivent de la bière en bikini à la place.

Il vit au milieu de musique boum boum entre deux whisky coca et après les râteaux qu’il s’est bouffé toute la soirée, il rentre chez papa et maman retrouver sa chambre d’ado tapissée de posters de femmes à poil pour se masturber un peu, histoire de bien dormir.

L’homme travaille quand même. Mais le plus souvent, il est en retard parce que sur le chemin, il s’est arrêté au Macdo pour prendre son petit dèj au drive. Oui, il se nourrit exclusivement de big mac et de kebab…

L’homme est célibataire, il a quelques conquêtes, mais il ne veut surtout pas s’engager, ça va pas la tête! les responsabilités toussa! Lui, il veut encore s’amuser!!! après tout, il a le temps, il a 25 ans! Et il n’est surtout pas prêt de quitter le cocon familial! Pi il ne sait pas faire à manger, ni le ménage puisque c’est maman qui s’occupe de tout!….

En 2, l’amoureux ou homo sapiens mamourus debilus:

L’homme est amoureux. Il est devenu l’amoureux d’un déesse. il passe ses journées à baver en regardant les photos de sa belle sur son IFoune. Il avait pourtant juré craché avec ses potes que jamais Ô grand jamais ça ne passera par lui! L’amour, oui, mais la niaiserie, non!

Il fait toutes sortes de choses pour sa belle. Il se rase tous les jours (ou presque faut pas déconner). Il met des chemises repassées (par maman bien sûr, faut pas déconner). Il accepte d’aller voir des Lar Von Trier et d’écouter Massive Attack (mais à petite dose, faut pas déconner!). Il passe des samedis soir sans sortir en boîte avec ses copains (mais pas tous les samedis, faut pas déconner!).

L’amoureux fait son cador du seske pour plaire à sa belle. Il croit qu’il faut connaître le kama-sutra par coeur pour satisfaire sa belle. L’amoureux ne sait pas ce qu’est un clitoris. Bah oui, avant il était pas amoureux donc rien à foutre du plaisir de l’autre.

L’amoureux devient aussi pro du petit mensonge qui évite les conflits. « Mais si t’es belle dans cette robe à fleur », « je t’assure, j’ai adoré ce film! », « t’as raison, elle est vraiment moche Hale Berry! », « Oui ma chérie, moi aussi j’aime bien les poireaux vinaigrette! »…

En 3, le père ou homo sapiens papahus gagahus:

L’amoureux devient père. Là, sa perception du monde s’écroule et il se décompose à chaque soubresaut de son baby. Il compte ses doigts toutes les deux minutes. Il a troqué son IFoune contre un BabyPhone. Sa bière contre un bibi. Son eau de toilette contre un parfum vomi/caca. Sa techno contre Henri Dès.

Le père se félicite lui même de changer des couches (enfin selon la contenance, faut pas déconner!). Il donne des bains sans noyer le bébé (classe!). Il donne le biberon en racontant à bébé comment il descendait cul-sec les verres e whisky coca avec ses copains (pas classe!).  le père devient gaga et débile à chaque babillements de son bébé « il a dit papa, il a dit papa!!!! »…. « il a trois mois »…. « pfff rabat joie de maman! »

Le père va emmener ou chercher ses mômes à l’école dans l’espoir de voir la jolie maîtresse. Mais quand elle lui donne des papiers à remplir, il les refile à la maman. les réunions de rentrées? Très peu pour lui! « t’es faite pour ça, pas moi! Mais je fais très bien les quiches lorraines! ».

Quand le père rentre du boulot, il veut être peinard. Les gosses qui lui sautent dessus, il aime pas trop trop. Mais dès qu’il s’agit de faire des guilis ou des câlins, il est toujours là! Le père aime jouer avec ses enfants mais seulement à des jeux qui l’intéresse comme Gran Turissmo par exemple. Le Scrabble junior très peu pour lui!

Le père aime bien se ressourcer chez môman parfois. Il aime bien que môman lui fasse à manger le midi. Pi comme ça, il peut lui glisser deux mots sur « la soirée qu’on voudrait faire samedi soir mais sans les enfants et on sait pas trop comment les faire garder… »

Le père est content d’avoir réussi ces petit êtres. La conception, ça il gère et il en est fier. Mais l’éducation c’est autre chose. Il est l’exemple alors il le montre, l’exemple. Par exemple, il apprend aux enfants comment manger avec les doigts ou comment se curer le nez… Mais dès qu’il s’agit de devoirs, l’homme a soudain un truc hyper important à faire genre lire la notice de cette machine à café!

Un jour, le père sera beau-père puis grand-père. Mais ce jour là, il ne préfère pas y penser, déjà qu’il à du mal à assumer ces 32 ans…


Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existes n’est pas du tout fortuite!