Yo mama!

Je suis colère. Je suis très colère. Très très colère même. Tellement en colère que j’ai envie de manger un Granola tiens!

(ok bon j’exagère)

Oui parce qu’internet nous sort encore un truc con: le « don’t judge me challenge ».

Le principe est simple: Des beaux gosses et des belles meufs se rendent moches et postent leurs oeuvres sur le net en vidéo. Comment font-ils ça? En abusant du liner pour se faire un mono sourcil, en se recouvrant de faux points noirs et autres acné, en se collant des mèches improbables, en portant des lunettes et en abusant de la Gomina. Une fois qu’ils sont « moches », grâce à la magie du maquillage et du montage vidéo, ils redeviennent « beaux »!

don't judge me challenge

Voilà, donc en gros, ces beaux jeunes gens veulent défendre les gens moches. Enfin, moches selon eux hein. Bien. Bien.

Okay, juste un truc: on ne vous a rien demandé!

Ca commence à suffire tous ces inconnus qui décident qui est beau et qui ne l’est pas. Ce challenge, ça veut juste dire un truc: « bon ok t’es moche, c’est pas de chance,  et puis comme t’es moche, tu dois forcement être renfermé sur toi, perdu au milieu de tes pots d’Häagen-Dazs puisqu’il faut que je te défende. Mais tu n’as qu’à te maquiller, te coiffer, manger sainement, faire du sport et arrêter de te plaindre et tu finiras bien par être un peu beau quoi! »

Bien bien. beau message les gars bravo…

Je trouve ça pitoyable. Pitoyable parce qu’au lieu de dire aux gens que la beauté, c’est une question de goût et de perception des choses propre à chacun d’entre nous, le « don’t judge me challenge » prône le diktat de la beauté artificielle et zappe complètement la beauté intérieur…

(pinaise j’en reviens pas d’écrire si bien ahaha) (modestie toussa toussa)

Pour moi, il ne devrait pas y avoir ce genre de choses sur le net. Parce que les filles et les garçons qui ne s’aiment pas et qui se trouvent « moches » sont encore une fois jugés. Ils sont encore une fois montrés du doigt alors qu’ils n’ont rien demandé. On ne les aide pas en faisant, au contraire!

Bref. Ca s’appelle « le challenge ne me juge pas »… Et ça fait l’effet inverse…

 Harmony (qui juge)