Le problème avec les tatouages c’est que quand on commence, ça devient une drogue et on a du mal à s’arrêter!

Enfin en tout cas, ça se passe comme ça chez MacDonalds avec moi!

15 ans de réflexion pour me « lancer dans l’aventure » comme dirait les anges ch’ti dans la taupe du Koh-lanta du pauvre. J’étais freinée par une chose: la peur. Mais comme je ne suis pas le maillon faible au revoir, j’ai franchi le pas!

Bah oui, j’avais peur, je suis très douillette alors je flippais ma race d’avoir super mal. Et puis, je me suis dit que j’ai quand même subi deux accouchements dont un sans péridurale avec un bébé en siège (et je ne te parle pas du recousage de la fouf hein) (episio mon amie).

Donc la douleur du tatouage c’est EASY!

Enfin…

Laisse moi te dire une bonne chose; J’AI JAMAIS EU AUTANT MAL DE MA VIE SAMAYRE!

Celles qui disent que l’accouchement fait beaucoup plus mal sont des mythos! J’ai souffert comme jamais. Je me suis demandé ce que je faisais là et pourquoi je m’infligeais ça. J’ai crié même (et je traitais ma tatoueuse de salope) (mais elle aime bien donc ça va).

Et comme je ne fais pas les choses à moitié, bah j’ai commencé par un tatouage de taille moyenne (2h de boulot hein) juste sous les seins, là où ça fait bien bien mal!

BIM!
BIM!

Mais pitain, faut vraiment être maso/con/inconsciente/tarée (rayer la mention inutile) pour faire ça!

Le pire, c’est que comme l’accouchement, il y a une espèce de faille spatio-temporelle de la mort qui me fais oublier la douleur que j’ai ressenti, le tout saupoudré de drogue (j’vois qu’ça hein) parce que j’y suis retournée en me disant que finalement, j’ai pas eu si mal que ça la première fois!

Des baffes, je mérite des baffes…

Oui parce que j’ai récidivé! Jy suis allée la fleur au fusil, les mains dans les poches « oué la douleur ça va, je vais gérer ». Naïvement, j’ai cru qu’avoir supporté sous les nichons, bah je pouvais tout supporter!

MON CUL OUAIS!

J’ai eu mal samayre de bordel à cul. Ma tatouseuse m’a dit que le bras c’est sans douleur ou presque et que j’avais eu plus mal la première fois!

MON CUL OUAIS! J’ai dû l’insulter encore plus (heureusement qu’elle aime vraiment ça ahah).

Re BIM
Re BIM
J’ai morlflé grave. J’te jure, même les fucking contractions de la mort qui tue ne me faisaient pas aussi mal! Même la fouf en chou-fleur ne me faisait pas autant souffrir! Même la cicatrice et les putes de tranchées, c’est du pipi de chat à côté des heures de piquage que j’ai subi!

Alors oué, les tatouages c’est canon, mais putain c’que ça fait mal! Enfin, en tout cas, moi, ça me déchire. Ma tatoueuse en est arrivée  à la conclusion que où que je fasse, j’aurais mal!

(Et le pire c’est que je vais en faire d’autres hein!)

Harmony (mère tatoué et douillette)