Toi qui lis ces lignes et qui es parent d’un ado. Oui toi qui aspirais à de grandes études pour ton enfant, qui osais espérer qu’il fasse médecin ou avocat. Toi là-bas, sache que ce n’est pas toi qui décide!

C’est un grand défi l’orientation et faut pas se tromper. C’est une pression énorme sur les épaules de nos ados qui eux, ne pensent qu’ à baiser s’amuser. Dès l’entrée au collège on leur demande de choisir leur voie, comme si un gamin de 11 ans savait que faire de sa vie. Certes, il y a des enfants qui ont déjà une vocation dans leur coeur et leur tête. Mais ce n’est qu’une minorité d’entre eux.

Notre boulot à nous les parents, c’est de les accompagner dans leurs choix. De les aider à s’orienter au mieux. De les rassurer et d’être à leur écoute dans ce difficile parcours. D’être là pour eux, pour leur avenir. Ce n’est à nous de leur imposer une ligne de vie. Notre rôle, c’est d’en faire des adultes heureux et épanouis pas des zombies errants dans un boulot qui ne leur plaît pas.

Mon Adolechiant sait depuis toujours qu’il veut bosser dans l’automobile. C’est sa passion, ça aide à choisir son chemin. Pendant un temps il voulait faire designer auto. Il dessine de belles bagnoles en 3D, il est doué, il a des idées. Mais maintenant, il se dirige vers la carrosserie. Eh oui, il est plus manuel finalement. Ce qu’il veut, c’est mettre ses idées en pratique. Créer lui même. Il s’ennuierait dans un bureau à dessiner sans pouvoir carrosser lui même ses dessins.

Ça me rassure qu’il sache dans quel domaine il se sentira le mieux. Il ne fait pas de grand écart genre un jour dans l’automobile, un autre dans les fleurs, un autre dans la comptabilité. Au moins, nous avons une route dégagée (ou presque).

Au début, je me disais que c’était dommage d’abandonner son projet de designer. On en veut toujours  plus pour nos enfants. Et on a tous (oui tous hein) une mauvaise idée des métiers manuels. Ce sont des filières mal vues, comme si être mécano par exemple était un boulot rabaissant. Mais alors, allez réparer votre bagnole vous même et vous verrez que ce n’est pas facile!

Mais au final, je veux qu’il soit bien dans ses bask et épanoui dans sa vie. Il a la chance d’avoir une passion qui lui permettrai d’en vivre.

orientation

Et après moultes recherches et rendez-vous avec un conseiller d’orientation, il va entrer en apprentissage dès septembre.

Oh wait…

Donc, mon bébé va avoir un emploi, avec un salaire en plus de faire ses études. Son chemin, il l’a tout tracé. Il veut aller jusqu’en BTS et après on verra. Si il réussit, il sortira de ses études à 21 ans avec au moins un BTS en poche et une expérience professionnelle dans un domaine qui ne connaît pas vraiment la crise. (Ce sont ses propres termes.)

Voilà, il cherche donc un maître d’apprentissage. Il a fait des stages, démarché des entreprises. Maintenant, on attend de voir où il va attaquer ses études.

Ses études bordel! Il va être étudiant dès septembre! Mais où est passé mon bébé?

Je suis fière de lui, de ses choix. Il sait où il va. Il sait ce qu’il veut. Il a oublié d’être con ce gosse!

Et chez toi, ça se passe comment?

Harmony (mère d’un étudiant)