Moi vivante, j’ai juré que jamais Ô grand jamais, ma fille serait une groupie…

C’était sans compter les Fréro Delavega.

Au départ, elle aimait juste bien. Puis, je ne saurais dire pourquoi, d’un coup, elle s’est prise d’un amour sans limite pour ces deux là.

Oui même à travers un écran, elle veut faire une photo !

Elle eu les deux albums d’un coup. Et depuis ce jour, Chucky est devenue une ado… Parce qu’elle s’enferme dans sa chambre pour écouter ses disques, à fond, avec le livret des paroles sous les yeux.

J’ai été forcé de mettre les deux albums dans mon Patrick-Platane, comme ça, dès qu’on est dans la voiture, grâce aux joies du bluetooth, elle met ses chansons préférées en boucles. Mais genre 4 fois par chanson. Tout le temps.

Donc, je les connais par coeur, forcement.

Et comme je suis une mère parfaite (si, si), je l’ai emmené au cinéma voir  le reportage et le concert. Une séance unique à 20 balles, adultes comme enfant, pour voir un concert sur un écran géant…
Chucky a kiffé grave, elle dansait, chantait, c’était la seule de la salle à s’éclater. Et moi, je n’en pouvais plus, je devais me forcer à sourire à chaque fois qu’elle se retournait pour me dire « c’est trop génial ! » alors qu’en fait, j’attendais la mort fin…

Et après ça, évidemment, sur le retour, il a encore fallu les écouter. En boucle.

Et leur séparation, on en parle ? Oui parce que ça a provoqué un tsunami émotionnel chez Chucky.

J’ai dû lui apprendre la nouvelle moi même, tu comprends, je ne voulais pas qu’elle l’apprenne par quelqu’un d’autre. Il fallait que je sois là pour la consoler.

Résultat : crise de larmes digne du Déluge avec Noé et toute l’animalerie, nez qui coule façon chutes du Niagara un jour de pluie, cris tels des éclairs puissance 1000, mains au ciel comme si il était tombé sur sa tête, yeux gonflés à la mode koala qui se noie, démarche en traînant les pieds façon Walking Dead-fin du Monde, bref, elle en a bavé grave quoi…

Merci hein les gars, va falloir vous faire pardonner maintenant !

Nan parce que depuis, c’est moi qui en bave. C’est moi qui écoute en non stop les paroles de la chanson qu’elle leur écrit. Oui parce qu’elle leur écrit une chanson. Elle ne parle que d’eux, tout le temps. Et elle fait aussi un  gros carton avec des coeurs et leur prénoms, pour le jour où nous irons voir leur concert.

Et oui, je suis cinglée, j’ai acheté des places…. Et qui va l’accompagner ? Bah c’est bibi…

Son rêve ultime est de les rencontrer. Pour leur chanter sa chanson, avoir des autographes et des câlins. Et bien sûr, elle compte sur moi pour réaliser son rêve ahaha…

Alors petit dieu de la chanson, soit gentil, aide moi à réaliser son rêve, sinon, je sais qu’elle va m’en vouloir à vie et j’ai quand encore vachement envie qu’elle m’aime jusqu’à ma mort !

Merci, tu seras bien mignon !

Harmony (mère d’une fan)